Référence à la charte

Ambition 2 - Article 4.1. Conserver les espaces naturels remarquables et leurs interconnexions
Article 4.2. Conserver les habitats et les espèces prioritaires d’intérêt communautaire
Article 8.1. Maîtriser les flux sur les espaces naturels sensibles
Ambition 4 - Article 13.1. Développer des programmes de recherche concertés

Etat d'avancement
Eléments fincnaciers
Partenaires
  • Conservatoire du littoral
  • SNPN - Réserve nationale de Camargue
  • Tour du Valat
Instance concernée

Commission protection de la nature, études, recherches scientifiques.

Indicateurs
Bon à savoir !

La gestion des étangs et marais des salins de Camargue a été récompensée par le Prix Pôle-relais lagunes méditerranéennes 2015.
Cette récompense met en lumière une initiative exemplaire et innovante des acteurs d’un territoire lagunaire sur le thème de l’adaptation aux changements climatiques.

Visible en 1 clic !

Suivez l'actualité des étangs et marais de Camargue sur la page Facebook du site: Etangs et marais des salins de Camargue

Zoom sur...
<< Retour aux articles

Etangs et marais de Camargue

Le site des étangs et marais des salins de Camargue, propriété du Conservatoire du littoral, est situé dans le sud de l’île de Camargue,à l’ouest du village de Salin-de-Giraud. Ses 6500 ha de superficie s'étendent sur les communes d’Arles et des Saintes-Maries-de-la-Mer.

Le site est composé d’anciennes lagunes utilisées jusqu’en 2009 pour l’activité salicole et de zones humides dédiées principalement à l’élevage de taureaux. L’étang du Fangassier qui accueille l’unique colonie de flamants roses en France est inclus dans cet ensemble. De grande valeur écologique et paysagère, le site est caractérisé par une diversité exceptionnelle de milieux naturels remarquables et notamment d’habitats côtiers (lagunes, dunes…).

La gestion des anciennes lagunes salicoles a été confiée au Parc de Camargue, à la Tour du Valat et à la Réserve nationale de Camargue.

Les agents affectés à leur gestion comptent parmi leurs missions :

  • la réalisation des suivis (niveaux d'eau, salinité, manipulations d'ouvrage...),
  • l'élaboration des inventaires et études visant à améliorer les connaissances (végétation, oiseaux, reptiles, amphibiens),
  • l'accompagnement des usages (activité cynégétique, activité pastorale, pêche professionnelle)
  • la poursuite du dispositif de surveillance et de gestion des usages sur les plages de Beauduc
  • la mise en place un suivi photographique du paysage
  • la poursuite des processus de concertation sur le site et périphériques au site (gestion de Beauduc, concertation à Salin-de-Giraud)
  • la mise en oeuvre d'un partenariat avec le WWF pour la restauration écologique du site.