Référence à la charte

AMBITION 3 - Renforcer la solidarité territoriale, la cohésion sociale et améliorer le cadre de vie

Etat d'avancement
Eléments fincnaciers
Partenaires
  • Conseil général des Bouches-du-Rhône
  • Commune d’Arles
  • Associations d’habitants
Instance concernée
Indicateurs
Bon à savoir !
Visible en 1 clic !
Zoom sur...
<< Retour aux articles

Soutien au projet "Près de chez nous, un arbre pour la nature"

Les habitants des quartiers ruraux nord de Camargue se sont regroupés autour du CIQ (comité d’intérêt de quartier) «Tête de Camargue» pour lancer une opération de replantation des arbres qui constituaient autrefois le maillage d’une trame verte.

Les objectifs de cette action, qui a débuté en 2011 avec la plantation de 2000 arbres par des habitants et agri­culteurs volontaires, sont de :

  • participer à la réalisation d'une trame verte et bleue à l'échelle du delta du Rhône
  • soutenir la préservation d'un habitat naturel arbo­ré propice notamment à la faune sauvage (chau­ves-souris, chouettes, petits mammifères...)
  • engager une démarche participative dans la re­constitution d'un maillage de haies et de bosquets autour des zones habitées du delta
  • créer un dialogue permanent entre habitants, agri­culteurs et gestionnaires pour défendre une cause commune, l'arbre comme support de biodiversité et d'un cadre de vie attendu.

Une démarche collective de concertation a été engagée pour construire un projet commun aussi bien dans la réalisation de la trame verte que du choix des essences et de l’implication des habitants dans le suivi et la gestion des plantations.

A la mi-décembre 2011, une quarantaine de planteurs - habitants et agriculteurs volontaires – ont planté 2000 arbres en tête de Camargue et se sont engagés à entretenir ces plantations.

Pour mieux cerner les attentes des participants à cette action, une visite à l'arboretum de Saint-Martin-de- Crau, à laquelle ont participé des membres du Comité d'intérêt de quartier Tête de Camargue, accompa­gnés d'un technicien du Parc, a été organisée en début d’année 2012. Une trentaine de membres de plu­sieurs Comités d'intérêt de quartier (Gageron, Tête de Camargue) ont aussi pu découvrir la pépinière et les plantations de haies bordant les cultures du château de l'Armellière au printemps 2012.

Une stagiaire issue d’un master II de l’école supérieure du paysage de Marseille, pilotée par le Parc de Camargue, est venue prêter main forte aux membres du CIQ. Avec son aide, ils ont situé leur projet aux plaines de Meyran, pour en faire un lieu de sensibilisation au patrimoine naturel camarguais. A l’issue de ce travail de concertation, un rapport avec l’étude de 4 scénarios d’aménagement des plaines de Meyran et le chiffrage des différentes propositions a été réalisé. Le scénario retenu a été soumis à l'approbation des services compétents de la ville d’Arles.